ils ont déjà adopte l'électrique


 

03.03.2021

Le Groupe DELANCHY adopte les camions électriques de Renault Trucks et envisage l’hydrogène comme source d’énergie renouvelable

Brigitte Delanchy est la présidente de l’entreprise familiale créée en 1968 à Lorient et présente aujourd'hui sur tout le territoire avec 3 200 collaborateurs et 1 000 véhicules. Résolument engagée dans le développement durable et la protection de l'environnement, elle revient sur l’utilisation des camions électriques Renault Trucks et se projette dans l’avenir. Son témoignage.

« J’adore mon métier ! La gestion des flux logistiques et particulièrement le transport de produits frais livrés sous 24 heures oblige à beaucoup de rigueur, d'efficacité mais aussi d’innovation raisonnée. Lorsque l’on a choisi de s’équiper d’un prototype de camion électrique Renault Trucks en 2017, j’avais conscience de faire un pari sur l’avenir. Aujourd’hui, ce véhicule 100 % électrique et parfaitement silencieux est toujours en activité dans la région lyonnaise. Il dessert toutes les nuits les Halles Paul Bocuse à Lyon en produits de la mer pêchés la veille à Lorient et acheminés par nos camions frigorifiques « classiques ».

Forts de ce succès, nous avons donc tout naturellement décidé de prolonger l’expérience en nous équipant, dès novembre 2020, d’un deuxième véhicule électrique, le Renault Trucks D Z.E, pour desservir la capitale depuis Rungis. Cet investissement, au-delà de compléter notre flotte de véhicules, s’inscrit dans notre stratégie de développement durable et de transition énergétique entamée dès 2016, date à laquelle nous sommes devenus partenaires d’Energy Observer, ce navire à hydrogène dont l’objectif est de réaliser en six ans un tour du monde en totale autonomie énergétique, sans émissions de gaz à effet de serre ni de particules fines.

 

Acteurs au quotidien de la transition énergétique du transport


Au-delà de ce partenariat avec Energy Observer, j’attends avec impatience le premier camion à hydrogène. Mon père Joseph, qui a créé l’entreprise en 1968 avec un premier camion Saviem, a toujours cru à l’hydrogène. Je perpétue la tradition familiale en quelque sorte ! Ma grande fierté, c’est de contribuer activement à la transition énergétique du transport. Chez Delanchy, nous le faisons concrètement avec nos deux camions électriques Renault Trucks en circulation chaque nuit à Lyon et Paris. Je suis persuadée qu’il s’agit d’une solution d’avenir et qu’elle va se généraliser.

Concrètement, et à court terme, j’espère avoir la possibilité d’équiper notre entreprise avec plusieurs nouveaux camions électriques Renault Trucks pour assurer la livraison des grandes villes que nous desservons : Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Annecy… sans oublier l’Italie et l’Espagne où nous sommes aussi présents. En fait, il nous faudrait facilement une vingtaine de camions électriques en 2021 ! Mais quel que soit leur nombre, je resterai fidèle à Renault Trucks. Leurs équipes ont su nous accompagner dans cette aventure. Elles ont toujours été présentes à nos côtés dans l’exploitation de notre prototype comme de notre premier modèle commercial. Et à titre personnel, je suis fière d’avoir un peu contribué au succès industriel de ce véhicule.

 

Démontrer sur le terrain la réalité des engagements RSE


En choisissant d’utiliser des camions électriques urbains, nous démontrons sur le terrain la réalité des engagements RSE du Groupe Delanchy. Non seulement nous réduisons nos émissions de CO2, d’oxydes d’azote (NOx) et de particules fines, mais nous gagnons aussi en efficacité et en image de marque. Le fait que nos camions électriques soient totalement silencieux nous permet de livrer la nuit, sans aucune rupture dans la chaîne du froid et sans aucune nuisance ni pour l’environnement ni pour les riverains.

De plus, nos conducteurs sont particulièrement fiers de circuler en camion électrique qu’ils ont adopté très rapidement. De leur propre aveu, la prise en main est simplissime, même si l’absence de tout bruit est un peu étonnante au début. Enfin, ces camions qui réalisent en toute autonomie des tournées quotidiennes de plus de 100 kilomètres nécessitent moins d’entretien que leur équivalent à moteur thermique. C’est un point à prendre en compte dans le calcul du coût total de possession de ces véhicules sur la durée.